Au vu du succès du dernier film DC sorti en salles, beaucoup de personnes ont forcément été amenées à se demander ce qui n’avait pas fonctionné dans les films précédents. Première adaptation des DC Comics à être véritablement bien reçue par la critique et le public (92% sur Rotten Tomatoes), Wonder Woman en a surpris plus d’un et a notamment permis à Geoff Johns et Jon Berg, dirigeants de la section films DC de Warner Bros, de se remettre en question et de revenir sur ce qu’ils avaient appris entre la sortie de Man of Steel et celle de Wonder Woman. Et d’après eux, le souci des adaptations précédentes (Man of Steel, Batman V Superman, Suicide Squad) semble être déjà tout trouvé : elles auraient été bien trop sombres, alors que le film éponyme sur la plus célèbre des Amazones est positif et optimiste.

D’après Johns, l’univers DC est un lieu optimiste, rempli d’espoirs avec des personnages charismatiques et ambitieux, ce qui n’était pas forcément évident jusqu’à présent dans les adaptations cinématographiques, malheureusement.

« Nous tirons des leçons de chaque film. Ce serait complètement stupide que de ne pas analyser comment un film a été accueilli, ce qui allait et ce qui n’allait pas dans la production du film, a ajouté Jon Berg. Suicide Squad a été un véritable succès commercial, mais le scénario ne fonctionnait pas. Il y avait un très bon casting, des très bons personnages, mais c’est le scénario qui pêchait. On pouvait faire mieux. Quant à Batman v. Superman, il était très sombre et les gens n’ont pas accroché. »  

Wonder Woman aurait donc fonctionné d’après eux parce qu’il représentait le personnage tel qu’il était vraiment. Et si espoir et optimisme ne sont pas les deux mots-clés forcément à suivre pour les futurs films DC, il serait en revanche bienvenu d’écrire des scénarios dans lesquelles personnages puissent réellement s’exprimer le plus de naturel possible, avec leurs défauts et leurs qualités, comme Diana. Et si Batgirl et Harley Quinn seront les prochaines (anti-)héroïnes à avoir leur propre film, c’était prévu bien avant le succès de Wonder Woman, tout simplement parce que ce sont des « personnages géniaux » d’après Geoff Johns.

À voir si tous ces revirements seront appliqués à Justice League, actuellement en reshoots, sortant en novembre 2017. Wonder Woman est actuellement au cinéma.

 

 

Source

.