Dénigrez le genre super-héros, dites que c’est idiot et mal écrit, vous verrez aussitôt le lecteur de comics gonfler le torse et lever la tête, fier, en citant un comic book : Watchmen. Si les comics ne manquent pas de chef d’œuvres, celui d’Alan Moore et Dave Gibbons habille à lui tout seul les super-héros d’un costard suffisamment  classe pour être cité par des journalistes sans grimace – en utilisant tout de même le terme roman graphique pour se rassurer un peu.

France Culture a eu le bon goût d’inviter Yann Graf, d’Urban Comics, et le traducteur Edmond Tourriol pour parler de Watchmen, actuellement réédité dans une forme plus proche du format original en douze tomes, mais également de l’excellente série de Damon Lindelof produite et diffusée par HBO.

Video Thumbnail

Watchmen, apocalypse en série

Dénigrez le genre super-héros, dites que c’est idiot et mal écrit, vous verrez aussitôt le lecteur de comics gonfler le torse et lever la tête, fier, en citant un comic book : Watchmen. Si les comics ne manquent pas de chef d’œuvres, celui d’Alan Moore et Dave Gibbons habille à lui tout seul les sup

.