Le gratin et la presse du tout Hollywood ont pu profiter de l'avant-première de Black Panther: Wakanda Forever lors de la soirée du 26 octobre. L'occasion pour les journalistes et blogueurs présents de donner leur avis – sans spoilers évidemment – sur le film de Ryan Coogler.

Pour commencer, il faut reconnaître que le travail du réalisateur a été particulièrement salué. Et si beaucoup se demandent depuis le décès de l'acteur Chadwick Boseman – qui incarnait T'Challa alias Black Panther à l'écran depuis Civil War sorti en 2016 – comment la transition allait se passer, l'acteur n'ayant pas été remplacé, force est de constater que Coogler a apparemment amené ça avec beaucoup de brio.

En effet, la plupart des avis et critiques disponibles sur les réseaux sociaux semblent s'accorder sur le fait que le film traite les sujets du deuil, de la perte et de la vengeance avec une finesse et une sensibilité remarquables. À tel point que certains vont jusqu'à décrire Wakanda Forever comme une claque émotionnelle. Toutefois, si l'absence de Chadwick Boseman et de ce qu'il insufflait au personnage semble être notable et regrettable, il apparaît que le film arrive au bout du compte à vivre sans l'acteur et le personnage titre, même si cela a pu mettre un peu de temps à se décanter aux yeux de certains.

Le reste du casting est de toute évidence à la hauteur des attentes, que ce soit au niveau de l'émotion, voire des émotions – plusieurs étant au centre de l'histoire – avec une unanimité quant à la justesse du jeu d'Angela Bassett qui campe la Reine Ramoda. Et si les anciens ont apparemment livré une prestation efficace aux yeux de la plupart des critiques, Dominique Thorne (Riri Williams/Ironheart) et Tenoch Huerta (Namor) ont apparemment su tirer leur épingle du jeu et entrer avec panache dans le Marvel Cinematic Universe.

Pour ce qui est du film en lui-même, la photographie, l'action, la musique et les rebondissements ont a priori mis presque tout le monde d'accord, certains voyant tout de même le film comme variable au niveau de sa qualité. Toutefois, la plupart des avis convergent sur les qualités de l'esthétique et de la musique de Black Panther 2. D'ailleurs, le ton général du film apparaît comme étant bien plus sombre – quitte à paraître même brutal et dérangeant pour certains – que ce à quoi le public du MCU a pu s'habituer depuis ses débuts apportant, pour beaucoup, ce qui manquait à cet univers cinématographique.

Concernant le MCU justement, il semble que Black Panther: Wakanda marque le début d'une ère de changement saluée par beaucoup pour les productions de Marvel Studios. Mais bien sûr, embargo et volonté de ne pas spoiler obligent, impossible à date de savoir comment cela se traduit à l'écran.

Plus que quelques jours à patienter avant la sortie dans les salles françaises de Black Panther: Wakanda Forever le 9 novembre 2022.

 

debug: t=25 / nbp=26

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter