En 1980, les éditions Lug, qui traduisent avec succès les super-héros Marvel, tentent l’expérience de créer leurs propres super-héros. Pour éviter la confusion,  ils seront dénommés les Sup’héros.

Le directeur de publication Marcel Navarro, qui se fera appelé Malcolm Naughton dans les crédits, fait appel aux artistes du studio de production pour concevoir de nouveaux personnages. Jean-Yves Mitton (sous le pseudo de John Milton) crée Mikros, héros microscopique, Ciro Tota développe Photonik, maîtrisant le pouvoir de la lumière et enfin, le dessinateur Franco Oneta s’occupe de l’indien Ozark et de son cheval Mustang.

Une façon de raccrocher les wagons car Navarro a décidé de recycler une revue de la collection poche Noir et Blanc, généralement dédiée aux BD populaires italiennes, pour publier ces nouveaux héros.  Mustang, qui traduisait essentiellement des westerns, se transforme donc en juin 1980, avec son numéro 54, en revue couleurs au format comic-books. Ozark laissera, au fil des parutions, sa place à Cosmo, une autre création de Mitton.

L’aventure Sup’héros durera 17 numéros. Faute de rentabilité, Mustang retrouve son format et son contenu habituels au numéro 71. Les personnages ne sont pourtant pas abandonnés et intègrent les sommaires des revues Marvel. Mikros migrera vers la revue Titans aux côtés de La Guerre des Étoiles, de Machine Man et de Dazzler, tandis que Photonik fera les beaux jours de Spidey où il accompagnera la réédition des X-Men et des bandes pour enfants de Spider-Man. Mitton et Tota feront après des carrières remarquables dans la BD franco-belge.

Aujourd’hui, à l’occasion des quarante ans de cette aventure éditoriale particulière, Thierry Mornet (directeur de collection chez Delcourt) et Michel Montheillet (auteur de BD) consacrent un livre entier sur ces 17 numéros épiques qui auront permis de prouver que des auteurs français pouvait faire du super-héros sans rougir. Sup’héros – La grande aventure du magazine Mustang revient sur l’historique de la revue, ses séries, son fameux concours de dessins en interrogeant les participants comme Claude Vistel (rédactrice en chef de Lug à l’époque),  Mitton, Tota, André Amouriq (autre dessinateur du studio qui illustra Mikros).

Eric VignollesPhilippe CordierDenis LapierreVincent FourneufPatrice LesparreReed ManXavier FournierPasKal MilletStéphane PergerLuc Brunschwig, Jean-Marc Lainé ou encore Jean WacquetFabrice Sapolsky et Olivier Vatine ont tous accepté de participer à ce volume, que ce soit pour un texte, une illustration ou un document inédit.

Un livre-somme de 176 pages proposé d’ores et déjà en pré-commande par les éditions Black & White. Trois versions existent. Une version Standard (qui reprend la couverture originelle de Mustang #54 de Mitton avec une nouvelle colorisation de PasKal Millet), une version Variante (en reprenant la version N&B) et une édition Collector (par Ciro Tota et Richard Isanove), limitée à 135 exemplaires et déjà épuisée.

Sup’héros – La grande aventure du magazine Mustang,  de Thierry Mornet et Michel Montheillet. 176 pages, 25 € (version standard et variante) et 65 € (version collector). Disponible à partir du 10 novembre 2020 aux éditions Black & White. 

Couverture de l’édition classique par Jean-Yves Mitton et PasKal Millet (Black & White)

Couverture de l’édition variante par Jean-Yves Mitton (Black & White)

Couverture de l’édition Collector par Ciro Tota et Richard Isanove (Black & White).

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter