Image Comics accueille depuis quelques temps de bien jolies séries par des auteurs plutôt confirmés. Stillwater ne fait pas exception à la règle. Critique très positive d’une excellente série.

(Image : © Skybound LLC)

Une ville qui ne vieillit pas

L’histoire commence alors que Daniel West, un employé dans une agence de communication, vient de se faire licencier. Il faut dire que son tempérament n’aide pas, le caractère du monsieur étant un peu bouillant ! Après une nuit de cuite totale avec son meilleur ami Tony, il a droit à un réveil assez étrange. En effet, un huissier tape à sa porte pour lui apprendre qu’il est convoqué dans la ville de Stillwater afin de recevoir un héritage de sa grand-tante, qu’il ne connaît pas. Comme Daniel et Tony n’ont rien d’autre à faire, ils prennent la voiture et traversent les Etats-Unis. Arrivés là-bas, ils se rendent compte que quelque chose ne tourne pas très rond. En effet, personne ne semble travailler, en dehors de Ted, le sheriff qui les regarde d’un mauvais œil. Il faut dire que la ville est particulière et qu’à leur arrivée, un jeune garçon saute d’un toit pour s’écraser par terre … et se relever comme si de rien n’était ! C’est à ce moment que les ennuis commencent. Car Stillwater cache un terrible secret : la ville est coincée dans le temps, ses habitants ne vieillissent pas et régénèrent de leurs blessures. Et ils sont prêts à tous pour conserver leur secret.

Un concept qui fonctionne

Aux commandes de ce titre, Chip Zdarsky et Ramon K. Perez.  Le scénariste est souvent critiqué pour son run sur Daredevil mais force est de reconnaître que s’il n’est pas très original, sa description des aventures du justicier aveugle est très correcte et lisible. Et l’histoire ici tient plutôt bien la route. En effet, le concept d’une ville où rien ne vieillit est plutôt casse-gueule, surtout si on l’ancre dans la réalité. En effet, le fait que toutes les structures organiques régénèrent entraîne pas mal de difficultés, notamment sur la nourriture, et l’auteur traite de ce genre de problèmes. De la même manière, nous avons une explication en ce qui concerne ces gens qui ne vieillissent pas et leur état civil ! L’univers de Stillwater est plutôt bien construit et les débuts prometteurs. Après, il faut aussi voir comment l’histoire va évoluer. Et c’est ce qui pourra, à l’avenir poser problème. Parce que si certaines thématiques commencent à poindre le bout de leur nez (notamment l’isolationnisme), elles ne sont pas encore prédominantes dans l’histoire et cela manque peut-être un tout petit peu de direction. Disons que les enjeux sont multiples mais pas encore tous précisés : on ne voit pas comment le pauvre Dan va pouvoir évoluer. Mais c’est aussi le principe d’une série à suivre. En tout cas les scènes s’enchaînent sans temps morts et c’est très agréable à suivre.

Des dessins d’une grande qualité

Ce n’est pas une surprise, les dessins de Ramon K. Perez, qu’on a déjà pu voir sur Hawkeye, sont vraiment très bons. L’aspect très comics mais très réaliste de ses dessins complète parfaitement l’ambiance et il lorgne vers un style à mi-chemin entre celui de Chris Samnee, pour la rondeur des personnages et Stuart Immonen pour le réalisme. Autant dire que ce sont deux grandes références et il les assume totalement, proposant en plus une narration très fluide qui rajoute à l’immersion du lecteur dans l’intrigue. Stillwater propose un concept fort et maitrisé ainsi qu’une partie graphique de haut niveau : autant dire que c’est une excellente série !  Espérons qu’elle confirmera les promesses entrevues dans l’avenir ! Stillwater est donc très conseillé ! Une très bonne lecture !

Stillwater (Stillwater #1-6, Image Comics) est un comics publié en janvier 2021 par Delcourt en France,

(Image : © Skybound LLC, Delcourt)

DelcourtImage Comics

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter