Stellar

Robert Kirkman et Marc Silvestri ressuscitent un de leurs vieux projets pour l’offrir à Joseph Keatinge et Bret Blevins.

Entre 2007 et 2010, le studio Top Cow lançait chaque année l’opération Pilot Season, une salve de one-shots qui servaient de banc d’essai pour de nouveaux concepts et pour lesquels les lecteurs pouvaient voter. En 2009, Top Cow s’était associé à Skybound, le studio de Robert Kirkman (Walking Dead, Invincible), pour proposer cinq numéros spéciaux, tous co-créés par Kirkman et Marc Silvestri, le fondateur de Top Cow, qui, si il n’illustrait pas les épisodes, en signait au moins les couvertures. Cette opération fut plutôt chaotique (comme souvent avec les Pilot Seasons) et ne déboucha sur aucun titre régulier. Du moins, jusqu’ici.

Parmi les cinq one-shots de 2009 figurait Stellar, un space-opera dessiné par Bernard Chang. L’histoire d’une jeune femme qui subit des transformations génétiques pour devenir une arme capable de survivre dans l’espace. Si ses capacités lui permettent de venir en aide aux Terriens pour terminer une guerre intergalactique, elles la mettent également en marge de l’humanité puisqu’elle devient toxique pour les êtres humains. Condamnée à errer dans l’espace comme chasseuse de primes, elle doit également contrer les exactions de quatre autres de ses semblables qui ont décidé de se rebeller. Passé relativement inaperçu (comme ses pairs), ce one-shot aura pourtant une suite presque neuf ans après sa sortie.

En juin, Image Comics sortira en effet le premier numéro d’une série régulière. Exit Robert Kirkman, Marc Silvestri et Bernard Chang, Skybound Entertainment a fait appel à Joe Keatinge et Bret Blevins pour animer les aventures intergalactiques de Stellar. Keatinge est le scénariste de Shutter (2014-2017, Image Comics), qui parait en France chez Glénat Comics, et a déjà travaillé pour Skybound avec  Techjacket (2014-2015, Image Comics/Skybound Entertainment). On lui doit également une courte série Morbius, The Living Vampire chez Marvel (2013). Blevins, lui, fait son grand retour dans les comics après une longue absence de plus de vingt ans. Il a commencé sa carrière chez Marvel en illustrant notamment New Mutants (1987-1990) et Sleepwalker (1991-1993), avant de se faire les crayons sur Batman: Shadow of the Bat (1993-1996) pour DC Comics. Il bifurqua ensuite vers l’animation, travaillant principalement pour les séries de Warner (Superman: The Animated Series, Batman Beyond, Justice League), et vers la peinture.

Joe Keatinge est, en tout cas, ravi de ces retours consécutifs de Stellar et Blevins: « De bien des façons, Stellar est un accomplissement de tout ce que j’ai écrit jusqu’içi. C’est de la science-fiction qui réfléchit sur la façon dont les péchés du passé se répercutent sur le futur et comment les surmonter pour aller vers d’autres directions. Depuis son travail sur Sleepwalker, Brett Blevins est une source d’inspiration et que Robert [Kirkman] ait pu l’amener sur ce projet est un rêve devenu réalité. » Blevins est tout aussi enthousiaste: « Stellar est un drame SF très spectaculaire, abrasif et avec beaucoup de cœur, ce qui est une combinaison parfaite. C’est aussi un tournant très stimulant dans ma carrière puisque Skybound m’a donné la possibilité et le temps de donner le meilleur travail que j’ai jamais fait dans le domaine des comics. Le concept de Robert Kirkman et le scénario riche et subtil de Joseph Keatinge ont conduit à une formidable collaboration. Elle m’a inspiré pour aller plus loin que ce que je m’aurais cru capable. Cela m’a surpris et, je l’espère, surprendra également les lecteurs. Je n’ai jamais jamais travailler aussi dur sur un comic-book et je n’ai jamais été aussi impatient de voir un projet atteindre son public. » Ce qui sera chose faite en juin aux Etats-Unis.

STELLAR #1 (Image Comics/Skybound Entertainment), écrit par Joseph Keatinge et dessiné par Bret Blevins. Sortie US : 13 juin 2018.

Stellar par Marc Silvestri

Stellar
Stellar
Stellar
Stellar
Stellar

À lire aussi

.