Alors que tout le monde semble s’extasier devant les bandes annonces (souvent moches) de la San Diego Comic Con sur DC et Marvel, on aurait tendance à oublier que la semaine prochaine, nous aurons l’adaptation en série TV d’un des comics les plus importantes du XXe siècle : Sandman. The Sandman est, avec Watchmen et Dark Knight Returns, ce qui a montré au monde entier que les comics n’étaient non seulement pas que des super-héros mais aussi de vrais mediums pour de vraies histoires profondes et adultes, abordant des sujets graves et compliqués. Bien évidemment, l’adaptation de Sandman par Netflix ne peut que faire très peur pour le fan absolu de l’œuvre de Neil Gaiman que nous sommes, mais le dernier trailer de la série, avant la diffusion des épisodes de la série la semaine prochaine, est un moyen de savoir où va nous entraîner la série. Voici donc l’analyse du trailer de Sandman, avec énormément de références cachées.

Nous vous proposons nos réflexions écrites à chaud, au fur et à mesure du visionnage de la bande-annonce. Si vous ne l'avez pas encore vue, nous vous invitons à aller jeter un œil à l'article dédié.

Premières images, nous avons une scène déjà diffusée dans les précédents trailers et qui nous ramènent à l’évasion de Sandman de la prison créée par Roderick Burgess.

Nous voyons ensuite (18s) Rêve sortir d’un tunnel formé de bras humains pour être accueilli par une créature, il pourrait s’agir de son arrivée et de son accueil aux enfers, puisque nous savons que le personnage de Lucifer sera présent.

À 22s nous avons droit à la première image du palais de Desire (The Treshold), l’une des sœurs de Sandman. Elle est tout à fait fidèle à sa représentation dans les comics, puisque le Désir habite le Cœur.

The Treshold, le palais de Desire ©DC Comics, Netflix

La scène est suivie par la première apparition face caméra du Corinthien, un cauchemar échappé du royaume des rêves pendant son absence (25s). Ce dernier n’avait été en effet vu que de dos. Le Corinthien est blond, alors qu'on imaginait ses cheveux plutôt blancs. Mais son look reste là aussi très en phase avec le comic-book.
Aura-t-on dans la série une adaptation de l’arc Doll’s House, qui serait le deuxième de Sandman et l’un des meilleurs de la série ? La présence de Lyta Hall et de Rose Walker au casting pourrait y faire penser, même si on reste persuadé que le premier personnage ne pourra bien évidemment pas être présenté comme la fille de Wonder Woman de Terre 2, ça va de soi.
Il se pourrait donc bien que cette première saison n’adapte pas le premier arc de la série, mais bien les deux premiers TPB, Preludes and Noctures et Doll’s House.

À 29 secondes, c’est un véritable clin d’œil pour les fans. Nous avons ici la prolongation de la première scène du trailer et elle est absolument similaire dans sa composition à un dessin de Sam Keith et Mike Dringenberg dans Sandman #1. Sandman s’échappe donc de sa prison et c’est une jolie référence graphique aux dessins de la bande dessinée.

La série reprend à l'identique un dessin de Sam Keith ©DC Comics, Netflix

Nous avons ensuite plusieurs scènes se mélangeant avec l’arrivée dans son château de Rêve, son accueil par Lucien, la libraire des rêves et des références comme quoi le Corinthien est hors de contrôle. Le Corinthien semble se trouver sur une plage, ce qui ne ressemble pas à quelque chose tiré du comics.

Cette scène est suivie aussi par une histoire totalement remise au goût du jour, dans laquelle Sandman demande à Johanna Constantine (de la famille de John Conctantine) de l’aide pour retrouver les rêves et cauchemars qui se sont enfuis. La référence est plutôt amusante car n’oublions pas que dans le comics, Sandman retrouve sa bourse avec l’aide du célèbre occultiste de DC Comics. Dans la mesure où les droits du personnage ne devaient pas être disponibles, c’est plutôt une bonne idée d’utiliser Johanna, qui n’a rien à voir pourtant avec le personnage de comics. Johanna Constantine était en effet dans Sandman une ancêtre de John, vivant au XVIIIe siècle. La scène où Johanna ouvre une porte me fait penser aux évènements de l’épisode 3 de la série (Dream a Little Dream of Me), où Sandman et John Constantine ouvrent la porte d’une chambre d’hôtel dans lequel se trouve une femme complètement détruite par l’utilisation du sable des rêves.

À 51 secondes, nous avons une brève image de Rose Walker et de Jed. Si vous remarquez bien, vous pouvez voir une carte d’accréditation autour du cou de rose, ce qui confirme l’idée qu’elle se trouve dans la convention de tueurs en série et que nous aurons droit dans la première saison à une adaptation de Doll’s House !

Elle est suivie par la terrifiante image de David Thewlis assis dans un fauteuil de restaurant. On rappelle que l’acteur est censé interpréter Dr Dee, en possession du joyau des rêves. Cela ramène évidemment à l’épisode 6 du comics intitulé 24 Hours et qui est l’un des plus terrifiants de toute la série, puisque Dee réalise un véritable carnage dans un restaurant. Netflix n’ira certainement pas aussi loin que Gaiman, mais c’est en tout cas un véritable clin d’œil.

À 55 secondes, retour sur le Corinthien qui risque de faire une nouvelle victime (on rappelle qu’il énuclée les yeux de ses victimes pour les manger via les siens).

Le Corinthien à l'écran et en comics ©DC Comics, Netflix

Nous avons ensuite une brève scène où deux personnages s’embrassent. On ne les voit pas bien mais il semble qu'il s’agit de Rose Walker. Peut-être une présentation du personnage qui avait une vie un peu bizarre avant de retrouver son frère Jed ? Mais difficile d'en être certain.

À 57 secondes, une image d’un « diner » avec une gerbe de sang confirme donc que l’épisode 24 Hours sera adapté sous une forme ou sous une autre dans la série.  Séquence sans lien avec l’image précédente, qui voit le Corinthien essuyer son couteau.

Arrive la première minute et la présentation officielle de Gwendolyne Christie en tant que Lucifer Morningstar. Quand on pense que les fans voulaient le pauvre Tom Ellis à la place ! Le personnage fonctionne parfaitement, avec ses ailes démoniaques. Il ne fait aucun doute que l’on aura dans la série une scène où Lucifer se coupera les ailes. Les images qui suivent nous montrent une partie de l’enfer et de ses prisonniers. La reine Nuala sera-t-elle présente ? Je ne suis pas sûr. Pas sûr non plus que Sandman remporte son duel contre Lucifer avec une confrontation d’idées, qui serait quasiment impossible à mettre en scène. Mais qui serait réellement une référence extraordinaire.

Une polémique inutile sur le changement de sexe de Lucifer. Gwendolyne Christie ressemble plus à Lucifer de Sandman que Tom Ellis ©DC Comics, Netflix

À 1’06s nous avons Cain et sa gargouille Gregory, même si dans le comics, cette dernière est au départ un bébé gargouille.

Nous avons ensuite 2 scènes entremêlées. L’une de Sandman avec son casque de combat, l’autre où Sandman discute avec sa sœur Death.  Cette dernière lui dit qu’elle a un job à faire, ce qui ramène là-aussi à l’épisode 8 du comics : The Sound of Her Wings où Death recentre Sandman sur sa mission. L’image de Death prenant la main d’une femme mourante renforce cette idée.

Death et Dream ©DC Comics, Netflix

À 1’ 13s nous voici à nouveau dans le Theshold de Desire, qui dit que les choses changent. Il s’agit bien évidemment d’une référence au thème principal du comics, le changement et la volonté d’évoluer. Morpheus est quelqu’un qui déteste le changement, et il va comprendre que celui-ci est essentiel pour continuer à vivre. Sous une forme ou sous une autre. La scène peut aussi faire penser à celle entre Dream et Desire qui a lieu à la fin de l’arc Doll’s House.

Nous avons ensuite une scène ou Lucien et Sandman semblent ouvrir les eaux en 2 ! Cela ne me rappelle rien de connu dans la série. Si ce n’est une scène de A Game of You mais je pense que ce n’est pas le cas ici.

On enchaîne sur le Corinthien qui semble menacer quelqu’un et une tonne d’images entremêlées où l’on reconnait les portent du royaume des rêves (Gates of Ivory), Rose Walker, Jed et Gregory la gargouille. La conversation semble être tirée d’une confrontation entre Sandman et le Corinthien. Le Corinthien qui nous montre ses yeux en forme de dents pour la première fois. C’est moins impressionnant que dans les comics.

À 1’38s nous avons des images de la capture de Sandman par Roderick Burgess, ce sont ces scènes qui vont ouvrir le tout 1er épisode de la série à priori.

Ensuite, à 1’39 nous avons un personnage qui ressemble à une drag queen ! Encore une fois, ma 1ère pensée va à Wanda de l’arc A Game of You mais je pense qu’il devrait s’agir de Hal, le propriétaire de la maison où vit Rose Walker et qui adore se travestir pour chanter dans les bars. Du coup, si l’on commence à s’intéresser aux personnages qui gravitent autour de Rose, on devrait avoir normalement Gilbert. Verra-t-on Ken, Barbie et les jumelles araignées Zelda et Chantal ? Ce serait génial !

Ensuite, nous voyons un démon sortir de la bouche d’une personne devant Johanna Constantine. Cela pourrait être un élément issu de l’épisode 3 de la série.

La scène qui suit n’est pas très claire (1’40s). On dirait que Dr Dee se trouve à l’intérieur du palais des rêves et le détruit ! Ce qui ne semble pas très cohérent car ce dernier n’est jamais entré dans le royaume de rêves dans le comics. Il s’agit peut-être justement d’un stratagème de Sandman pour lui faire croire qu’il a gagné, tout comme dans l’épisode 7.

Entre 1’46s et 1’47s il semble y avoir 3 visages féminins réunis en une seule personne ! C’est très très rapide et j’ai dû mettre en vitesse 0,25. Je pense que nous avons ici les 3 Parques (Mother, Maiden and Crone) qui jouent un rôle important dans toute la série et que Rose Walker rencontre pour la première fois dans une armoire à balais. La ressemblance avec les dessins de Sam Keith ne laisse, là non plus, aucun doute.

Le pouvoir des 3 ©DC Comics, Netflix

À 1’47s nous avons Lucien mais aussi Merv Pumpkinhead, dont la voix sera doublée par Mark Hammill, ainsi que Matthew, le corbeau des rêves. Ces 3 personnages font partie de la « garde rapprochée » de Sandman.

Je crois aussi reconnaître une très obscure référence à 1’50. Nous voyons en effet un personnage féminin se décomposer en sable. Est-ce que ce serait là aussi une adaptation de l’histoire d’Element Girl dans l’épisode 20 de Sandman ? Cela m’a immédiatement fait penser à cela mais cela ne me paraît pas dans l’esprit de la série télévisée. Peut-être s’agit-t-il plus simplement de la conclusion de l’histoire avec Sandman et Johanna Constantine.

On termine avec Matthew le corbeau des rêves.

Lucien, Merv et Matthew en flou © Netflix

Cette dernière bande-annonce semble donc très encourageante, tout du moins en ce qui concerne les personnages et les histoires adaptés. Il est évident que la première saison de la série adaptera les deux premiers arcs des comic-books, c’est-à-dire les épisodes 1 à 16. Si une grande partie du casting semble présent, il manque à l’appel Despair mais aussi Hob Gadling et Abel. Il y a eu beaucoup de polémiques sur les changements de genre où de couleur, il n'y a pourtant rien à redire concernant la performance de l'ensemble du casting ici. Nous n’avons pas encore assez d’éléments pour savoir si l’actrice qui joue Death sera à la hauteur, mais elle est parfaitement reconnaissable dès la première image. Nous avons nettement plus de craintes pour Desire et le Corinthien, qui vont demander des performances d’exception. Sandman quand à lui semble ici parfait.

On attend donc de voir avec impatience si Netflix va pouvoir relever le défi où si les images de cette bande-annonce vont engendrer une immense déception.

Sandman est une série Netflix disponible dès le 6 Août 2022, adaptée d'un comic-book publié par DC Comics. The Sandman a été crée par Neil Gaiman, Sam Keith et Mike Dringenberg. 

© Netflix

debug: t=31 / nbp=32
SDCC 2022

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter