L’univers Marvel au cinéma. 23 films en onze ans, trois phases bientôt quatre, et huit séries télévisées à gros budget diffusées sur la plateforme Disney+ qui s’ajouteront aux prochains nombreux films d’ores et déjà programmés pour les prochaines années, le tout orchestré de mains de maître par le producteur Kevin Feige. Tous les derniers films ont rapporté plus d’un milliard de dollars au box-office, le MCU est sans doute devenu désormais une des plus grosses franchises de cette époque. Forcément, les fans se comptent par millions, mais ses détracteurs également. Beaucoup lui reprochent une uniformisation trop importante, un manque de prise de risque, et une unique recette réutilisée encore et encore avec des réalisateurs interchangeables. Mais qu’en pensent de grands réalisateurs comme Martin Scorcese ?

Le magazine Empire a interviewé le réalisateur actuellement en promo pour son nouveau film, The Irishman, avec Robert De Niro, Al Pacino et Joe Pesci, qui sera diffusé ce 27 novembre sur Netflix. Que pense Martin Scorsese de cette tendance actuelle des films de super-héros, et surtout des films Marvel et de leur univers partagé ?

« Je ne les regarde pas. J’ai essayé, vous savez. Mais ce n’est pas du cinéma. Honnêtement, ce à quoi ça se rapproche le plus selon moi, aussi bien faits soient-ils, avec des acteurs qui font du mieux qu’ils peuvent dans ces conditions, c’est des parcs d’attractions. Il ne s’agit pas de cinéma fait par des humains qui essayent de transmettre des émotions et des sentiments, ni même une expérience psychologique à un autre être humain. »

Effectivement, il est question de divertissement à l’échelle industrielle avec Marvel Studios. Chaque nouveau film semble annoncé comme une nouvelle attraction du parc MCU. Pourtant, peu importe la manière dont cela se fait, le but reste de provoquer des émotions, de créer des tensions et de faire en sorte que les spectateurs s’attachent aux personnages. Qu’on aime ou pas, les films les plus récents dont Avengers: Infinity War et Endgame ont prouvé que le public était très attaché à l’univers Marvel et au sort de ses héros. Évidemment, cette méthode pour créer des émotions et les ambitions des films Marvel n’ont absolument rien à voir avec des films d’auteurs, ou simplement avec ceux de Martin Scorsese. Est-ce que cela n’en fait pas du cinéma pour autant ?

Il est en tous les cas dommage de se focaliser sur les films Marvel en particulier, et non des films de comic-books en général. Le débat serait sans doute plus intéressant si on évoquait Watchmen, Logan, et surtout Joker, dont le travail de Scorsese est une des influences majeures du réalisateur Todd Phillips.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Partagez-vous l’avis de Martin Scorsese ?

Video Thumbnail

The Irishman | Bande-annonce officielle VOSTF | Netflix France

L'univers Marvel au cinéma. 23 films en onze ans, trois phases bientôt quatre, et huit séries télévisées à gros budget diffusées sur la plateforme Disney+ qui s'ajouteront aux prochains nombreux films d'ores et déjà programmés pour les prochaines années, le tout orchestré de mains de maître par le p

À lire aussi

.