En décembre aux États-Unis, Deadpool sera de retour dans les salles mais dans une toute nouvelle version PG-13, le tout habillé tout spécialement pour Noël. Un beau cadeau pour les fans nommé pour l’occasion : Once Upon a Deadpool.

Officiellement, l’idée viendrait de Ryan Reynolds qui, devant l’insistance de la FOX à vouloir sortir un film tout public de Deadpool, aurait proposé de ressortir Deadpool 2 avec un nouveau montage plus gentillet, et d’y ajouter quelques scènes pour en faire une histoire de noël façon Princess Bride. Histoire d’aller au bout de l’idée, le jeune Fred Savage sera kidnappé pour l’occasion et même s’il a bien grandi depuis, il sera toujours malade et au lit, mais cette fois Deadpool en personne lui racontera cette belle histoire qu’est Deadpool 2 (version pg-13).

Sauf que, si l’idée peut sembler géniale, elle n’est en fait pas vraiment de Ryan Reynolds. Mais de M.V. Bramley, un auteur de comic books et illustrateur de New York. Il y a un an, il répondait à Reynolds sur Twitter : « Si Marvel vous oblige à faire un Deadpool PG-13, reprenez la forme de Princess Bride, avec Deadpool qui censure son histoire en la racontant à Fred Savage comme si c’était un conte à lire avant de dormir. Un Fred Savage adulte que vous auriez kidnappé. Voilà, j’ai résolu le problème. » Si personne n’a jamais répondu à son tweet, il fut plutôt surpris quand il a vu la bande-annonce d’Once Upon a Deadpool.

Bramley a déclaré qu’il n’avait pas l’intention de porter plainte ou même de demander une quelconque réparation. Quoi qu’il avoue qu’un petit mot au générique, ou moins des places gratuites pour aller voir le film lui feraient plaisir. Or justement, Ryan Reynolds l’a finalement contacté et ils auraient réglé le problème. Si on ne saura jamais ce qu’ils se sont dit, on espère que ce cher Bramley saura être un bien meilleur négociateur et qu’il ne s’en tirera pas qu’avec des places gratos.

 

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Calendrier Cinéma