En France, la règlementation connue sous le nom de chronologie des médias dicte les règles relatives au calendrier de diffusion et de mise en vente des films produits pour le cinéma. Si nous devons attendre actuellement trois ans avant de voir arriver un film sur les plateformes de streaming telles que Netflix, Prime Video ou Disney+, les choses sont en passe de changer.

En effet, selon le site Les Echos, le groupe Canal+, qui devait jusqu'ici patienter huit mois avant de pouvoir diffuser les films, n'en aura plus que six à attendre. Cette réduction de délai est le fruit d'un accord visant à impliquer davantage le groupe dans le financement du cinéma français. Suivant le mouvement, les différentes plateformes sont donc en cours de négociation pour que les choses bougent pour elles également. En contrepartie, les autorités compétentes acceptent de revoir à la baisse les différents délais. C'est donc ainsi que les plateformes étrangères n'auront bientôt plus qu'à attendre "seulement" quinze mois.

Toutefois, la victoire est ici en demi-teinte. En effet, devoir patienter quinze mois pour le marché français est tout de même plus long que ce qui était initialement envisagé. Souhaitant renflouer les caisses du cinéma français, le Gouvernement pensait se tourner vers les plateformes étrangères leur promettant de diviser par trois l'attente, moyennant donc une participation financière. Canal+ ayant conclu son accord, les douze mois se sont donc transformés en quinze.
On notera également que si l'accord aboutit, cette période reste nettement supérieure aux délais pratiqués à l'étranger. Pour illustrer, Disney devra donc patienter plus d'un an pour diffuser ses propres films sur sa plateforme de streaming Disney+, alors que dans le reste du monde il n'y a pour ainsi dire aucune attente entre la sortie cinéma et la diffusion sur la plateforme.
Pour finir, l'accord devrait commencer dès le début de l'année 2022, mais ne sera valable, pour commencer, que pour une durée de trois ans.

De bonne nouvelles donc pour les spectateurs ainsi que pour le cinéma français qui voit donc sa capacité financière augmenter grâce à ces nouveaux accords.

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter