Quoi de plus affolant pour les fans que de voir l’ennemi numéro 1 de Batman interprété par un nouvel acteur ? Cela n’a apparemment pas suffi à Todd Philips que le Clown Prince du Crime fasse peau neuve. Le réalisateur de Joker a en effet affirmé dans une récente interview que le prochain film DC ne suivra pas les albums. Ainsi, plus qu’à un nouveau Joker, nous aurons droit à de nouvelles origines.

« Nous n’avons rien suivi des comics originaux, ce qui va rendre fou les gens. Nous n’avons rien suivi des bandes dessinées, dont les gens vont être fous », explique-t-il à Empire Online. « Nous venons d’écrire notre propre version d’où pourrait venir un gars comme Joker. C’est ce qui était intéressant pour moi. Nous ne faisons même pas Joker, mais l’histoire de devenir Joker. C’est à propos de cet homme. »

Mais quoi de plus excitant que de nous voir conter une histoire taillée sur mesure à propos du super-vilain au rictus le plus célèbre et énigmatique ? Si Philips a pris un malin plaisir à écrire la genèse du Joker sans respecter les comics originaux, cela ne veut pas dire pour autant que le film sera décevant. Bien que certains exécreront inévitablement l’œuvre à venir, Todd Philips pourrait enfin apporter un peu d’audace aux films tirés de comic books. De plus, l’interprétation du Joker par Joaquin Phoenix a déjà immanquablement conquis les fans les plus fous et curieux de savoir ce qui se cache derrière la balafre la plus mystérieuse des comics. Car comme vous l’aurez compris, Joker n’est pas une histoire du Joker, c’est l’histoire d’Arthur Fleck. Une histoire qui s’annonce plus surprenante que l’on aurait pu le penser.

Joker, au cinéma le 9 octobre 2019.

 

À lire aussi

.