Le Hellboy de Mike Mignola va avoir droit à un reboot, une toute nouvelle franchise cinématographique qui mettra en scène David Harbour et sera réalisée par Neil Marshall. Provisoirement appelé Hellboy: Rise of the Blood Queen, le film sera scénarisé par Mignola, mais aussi par son collaborateur habituel Christopher Golden, et par Andrew Cosby, créateur d’Eureka et co-fondateur des studios BOOM ! La production sera gérée par la société Millenium Films, par Mignola, par Mike Richardson, co-fondateur de Dark Horse Comics, mais également par Larry Gordon et Lloyd Levin.

Ni Guillermo del Toro, le précédent réalisateur, ni Ron Perlman, l’acteur principal de l’ancienne franchise, ne participeront à ce reboot. D’après The Hollywood Reporter, del Toro avait bel et bien l’intention de réaliser un troisième opus mais le budget qu’il demandait alors pour reprendre en main le projet était bien trop conséquent. Mignola lui-même a démenti les rumeurs qui affirmaient que del Toro ferait tout de même partie de la production, il y a quelques mois.

Un premier poster de Hellboy: Rise of the Blood Queen, signé Mike Mignola, a d’ores et déjà été rendu public lors du Festival de Cannes par le site Blood Disgusting, et annonce une sortie pour 2018. Le voici ci-dessous.

 

 

Si on se fie au titre du futur film, The Blood Queen, (La reine de sang) l’histoire serait inspirée de The Wild Hunt (La Grande Battue), scénarisé par Mike Mignola et dessiné par Duncan Fregedo, une série d’histoires sortie entre décembre 2008 et novembre 2009 dont The Blood Queen était un épisode. Elles furent ensuite toutes rassemblées en un seul ouvrage en 2010. L’histoire pourrait donc se dérouler en Angleterre (comme dans l’histoire d’origine), ce qui donnerait une ambiance bien différente de celle des films de Guillermo del Toro. La franchise pourrait alors se poursuivre avec The Storm and The Fury (L’Ultime Tempête) avant de finir avec Hellboy in Hell, toujours en suivant la logique des œuvres originales. Mais ce ne sont là que des suppositions et il serait même étonnant que ce soit vrai puisqu’à Hollywood, les titres sont souvent trompeurs.

Nous en apprendrons certainement plus dans les mois à venir.

Source 1 / Source 2

 

À lire aussi