Si l'on retiendra bien une chose, c'est que le film japonais Godzilla Minus One a été plus que sous-estimé, comme le confirment les récents chiffres du box-office américain.

Alors que l'exploitation du film hors du Japon s'était d'abord voulu timide, il a été décidé qu'il serait finalement distribué quelques jours de plus et ce dans un plus grand nombre de salles de cinéma que ce qui avait été initialement prévu. Et avec le buzz positif autour de la production de la Tōhō, la compagnie derrière les premières films du célèbre Kaijū, tous les voyants étaient au vert.

Encensé par la critique, Godzilla Minus One a convaincu un très grand nombre de spectateurs et la récente version en noir et blanc – sobrement intitulée Godzilla Minus One/Minus Color (Moins les couleurs en VF) –, pensée pour rappeler les premiers films alors que le géant souffle sa 70e bougie cette année, pourrait en rajouter une couche. De quoi l'amener à battre le record du film non-américain – jusqu'ici détenu par le film sud-coréen Parasite, qui culminait à 53,3 millions de dollars – en atteignant les 55 millions. Et à cela s'ajoutent donc les 2,6 millions de dollars supplémentaires générés depuis la sortie de la version sans couleurs.

Et avec un budget avoisinant les 15 millions de dollars, le film peut donc bel et bien être considéré comme un succès. Et si toutes les données n'ont pas encore été récupérées à ce jour, le film semble avoisiner les 103 millions de dollars cumulés à l'international. Une belle leçon de cinéma.

Envie d'en discuter ?
Rendez-vous sur Discord
Suivez-nous pour ne rien rater :
La Seizième Maison

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter