Les éditions Pika ont aujourd'hui annoncé l'acquisition de la licence de Gachiakuta, nouveau hit en puissance du Weekly Shônen Magazine.

Écrit et illustré par Kei Urana, ancienne assistante de Atsushi Ôkubo (Soul Eater et Fire Force), le shônen promet une action de tous les instants, sublimée par un trait épais et dynamique. Le manga est prépublié depuis février 2022 au Japon, et compte actuellement quatre tomes au pays du Soleil levant.

Mais trêve de détails. Gachiakuta ? Kézako ?

Rudo est un jeune adolescent qui vit dans la pauvreté. Condamné à vivre dans un bidonville dans une société ultra hiérarchisée, le jeune garçon s'en sort tant bien que mal avec son père adoptif. Méprisé par les habitants du bidonville, Rudo s'infiltre dans les décharges pour y récupérer des objets toujours utilisables pour les revendre. Mais tout bascule le jour où son père se fait tuer sous ses yeux. Ni une ni deux, le garçon se fait accuser de meurtre avant de se faire éjecter de la ville flottante où il vivait. Mais plutôt que de sombrer dans le vide, le garçon atterrit dans un monde hostile, peuplé de décharges et de créatures dangereuses, en plus d'être recouvert de gaz toxiques. Complètement déboussolé, Rudo se fait sauver par un "nettoyeur" et découvre qu'il possède un pouvoir qui lui permettra de survivre dans ce monde effrayant, où la loi du plus fort règne plus que tout.

Rudo s'avère donc être un "forgeur d'âme". Ces individus sont capables d'insuffler la vie dans certains objets et d'en utiliser le pouvoir. S'ensuivra alors une quête de vengeance, où Rudo se démènera pour retrouver le véritable assassin de son père. Il aura fort à faire, puisqu'il devra se hisser de l'abîme pour regagner le Monde Céleste. Pika promet une intrigue haletante et un design léché, que l'on pourra retrouver dans le premier tome de la série à partir du 21 juin 2022.

Vous aimez les shônen d'action et le recyclage ? Ça tombe bien, le papier utilisé par l'éditeur est recyclé et vous devriez en avoir plein les mirettes avec l'histoire proposée par Kei Urana.

Rendez-vous en juin prochain pour suivre les péripéties de Rudo, traduites par Nathalie Lejeune et au prix de 7,20€ le tome !

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter