C'est lors d'une interview accordée à Entertainment Weekly, que Ian Goldberg, showrunner de la série Fear the Walking Dead, accompagné de son collègue Andrew Chambliss, a évoqué cet impressionnant saut de sept ans dans le temps, lors du démarrage de la huitième et dernière saison de la série, expliquant qu'il était nécessaire pour de multiples raisons.

Tout d'abord, ils voulaient donner aux téléspectateurs le point de vue de quelqu'un qui a grandi à P.A.D.R.E., la zone de sécurité de l'île isolée de la série dont ils ont largement parlé tout au long de la saison 7 :

"Il nous a semblé que c'était le bon angle pour raconter cette histoire. Ça créé un véritable fossé et un mystère sur le reste de nos personnages. Et ça a montré l'impact de la vie à P.A.D.R.E., sur chacun d'entre eux, à la fois ceux qui sont encore dans l'orbite les uns des autres et ceux qui ne le sont plus. Mais je pense que la principale raison de ce saut dans le temps était de montrer à quel point la vie à P.A.D.R.E. a eu un impact sur tous nos personnages et sur leur façon d'exister dans le monde."

Fear the Walking Dead est la première série spin-off de The Walking Dead d'AMC. Elle a été lancée en 2015 et a rapidement reçu l'approbation des fans et de la critique. C'est en janvier que la huitième saison de Fear the Walking Dead a été annoncée comme étant la dernière de la série. L'univers étendu de la franchise devrait lancer sa nouvelle phase et se poursuivre à travers d'autres séries spin-offs, comme The Walking Dead: Dead City avec Lauren Cohan et Jeffrey Dean Morgan.

Source : Entertainment Weekly

Envie d'en discuter ?
Rendez-vous sur Discord
Suivez-nous pour ne rien rater :
La Seizième Maison

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter