Durant le Bordeaux Geek Festival, nous avons eu l'occasion de nous entretenir avec Célia Joseph, de chez Bliss Comics, qui publie en France l'univers Valiant, mais également des romans graphiques de qualité et des livres jeunesse.

Célia nous a parlé de l'importance pour un éditeur d'être présent lors de ce genre d'événement, et a évoqué rapidement leurs débuts et leurs projets.

Superpouvoir : Le BGF est un festival qui regroupe beaucoup de monde, quel est l’intérêt pour vous de venir dans ce genre de festival tout public ?

Célia Joseph, de Bliss Comics : L’avantage c’est qu’on va pouvoir toucher le public que l’on touche actuellement, c’est-à-dire le public comics, mais on va aussi pouvoir toucher des gens que l’on ne voit pas habituellement, comme les fans de mangas, de jeux vidéos ou de cosplay.

Ça vous permet de parler de vos projets actuels, voire de vos prochaines sorties ?

Oui, par exemple dans ce festival on a mis en avant la partie BD jeunesse que l’on développe bien en ce moment. Beaucoup de personnes peuvent découvrir ça ici, et puis ça nous permet aussi en terme de visibilité de montrer qu’on est là et que l’on est acteur dans ce milieu comics/BD.

Vous parlez de visibilité, et effectivement, être ici c’est aussi un bon moyen d’attirer cette visibilité pour vous ?

Oui totalement, c’est intéressant pour avoir un contact direct avec les gens. On a aussi l’habitude de croiser des fans à chaque salon et de discuter avec eux, de les fidéliser toujours plus. Et puis on rencontre aussi toujours de nouvelles personnes qui peuvent s’intéresser à notre travail, nous suivre sur les réseaux sociaux, …
Ici au BGF on a en plus l’opportunité de croiser un public qui n’est pas très livre à la base, donc pour nous c’est encore plus de monde à convaincre de s’intéresser à Bliss Éditions.

Comment s’est lancé le projet Bliss Éditions avant d’en être là où il est aujourd’hui ?

Alors on a d’abord commencé en éditant les comics de Valiant Comics, qui est une maison d'édition américaine. On achetait les droits puis on faisait les versions françaises de leurs comics.
Puis on s’est lancé sur quelques projets indépendants, avec notamment Kaijumax, ou encore Love is Love, avant de commencer à faire des BD jeunesse, pour développer encore plus notre catalogue.

Actuellement vous travaillez sur quels projets ? Quelles sont les sorties à venir ?

On a ShadowMan qui vient de sortir, on a aussi un prochain récit complet adapté de Valiant qui s’appelle The Visitor, et on travaille également sur le début de nouvelles séries, toujours de chez Valiant.

Entretien réalisé en mai 2022 au Bordeaux Geek Festival.

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter