F’murrr

Triste nouvelle annoncée par les éditions Dargaud : F’murrr est mort. L’auteur entre autre du Génie des Alpages, monument de la bande dessinée franco-belge et de l’humour absurde, est décédé à l’âge de 72 ans.

De son vrai nom Richard Peyzaret,  il débute dans le célèbre magazine Pilote en 1971 après que Mandryka – auteur du Concombre Masqué – l’ait présenté à René Goscinny. Mais ce sera seulement deux ans plus tard qu’il créera dans cette même revue, la série qui marquera définitivement sa carrière : Le Génie des Alpages.

Mettant en scène un berger et son troupeau de brebis, c’est une formidable occasion pour F’murrr de faire un parallèle avec la société et la vie en général, tout en usant d’un humour décalé et absurde si caractéristique.

Il travaillera pour Circus, le Canard Sauvage, Fluide Glacial, Métal Hurlant et même (À Suivre…) avec Jehanne d’Arque. Plus tard, il multiplie les projets, dont Éloge de la pentitude en 2002 chez Glénat et Robin des Pois à Sherwood chez Dargaud en 2011. Le quatorzième et dernier tome du Génie des Alpages est publié en 2007.

Dans un entretien dans Spirou Magazine, F’murrr affirmera que ce pseudonyme étrange s’écrit avec trois R et demi. Dans Le Figaro, il expliquera son origine : « Selon moi, la signature d’un écrivain, comme celle d’un dessinateur, s’apparente plutôt à une griffe. Et je me suis souvenu du Chat Murr, ce conte d’Hoffmann où un matou racontait sa morne existence avec une fatuité, une pédanterie qui valaient leur pesant de pâtée pour chats. J’ai donc décidé de signer avec un paraphe imprononçable et d’y ajouter quelques «r» de plus, selon ma fantaisie. »

.