X-Men: Dark Phoenix

Repoussé plusieurs fois et finalement prévu pour juin prochain, Simon Kinberg, réalisateur et producteur de X-Men: Dark Phoenix, a évoqué les différences qui devrait démarquer le prochain film de la franchise mutante par rapport aux précédents.

Simon Kinberg a déclaré à propos de Dark Phoenix« Je le vois comme un nouveau chapitre. Je considère que cela prend la franchise dans une direction différente ». Après avoir fait l’éloge des films réalisés par Bryan Singer, et évoqué les premiers films X-Men sortis au début des années 2000, il ajoute : « Mais c’était il y a 20 ans et je pense que j’ai vraiment senti qu’il était temps de vraiment changer le look, la sensation, le ton, la vibe de ces films ».

Kinberg évoque enfin la grande influence qu’a eu le film Logan« La façon dont je voulais faire le film était très différente de l’esthétique des précédents films X-Men, auxquels je suis très impliqué et dont je suis fier. Mais je voulais que ça paraisse plus naturaliste, je voulais que ça paraisse plus fait à la main, plus réel. Ce que James Mangold a fait avec Logan m’a beaucoup inspiré et je me suis dit que si je pouvais apporter un peu de cette esthétique dans le film, toutes les choses intergalactiques et à plus grande échelle qui se produisent dans le film seraient ainsi plus choquantes, plus réalistes, et apporteraient plus d’émotions. Ils seraient ancrés dans une réalité. Et ainsi, tout le film – des costumes au logo, la scénographie, en passant par l’apparence du X-jet – tout cela s’en retrouve plus analogique, » a déclaré Kinberg.

Le réalisateur-producteur semble très attaché à l’esthétique de l’ensemble et souhaite visiblement marquer le coup, avec une fracture visible par rapport au anciens. Malgré l’accueil mitigé réservé à la première bande-annonce, l’avenir lui donnera-t-il raison, à votre avis ?

X-Men: Dark Phoenix, dans les salles obscures le 7 juin 2019.

À lire aussi