Afin de préparer dignement les fêtes qui s’approchent à grand pas, la rédaction de Superpouvoir vous propose son calendrier de l’avent comics. Chaque jour, une petite pépite, un coup de cœur, une œuvre injustement ignorée vous sera dévoilée pour, pourquoi pas, l’ajouter au pied du sapin et surtout, étoffer votre culture comics.

Et pour ce dernier jour du calendrier de l’avent, la rédaction de Superpouvoir se propose de faire une transition entre cette année et la suivante avec un titre plutôt ambitieux et très surprenant qui sera publié l’année prochaine chez Urban Comics : CROSSOVER par Donny Cates et Geoff Shaw.

crossover

(image : © Donny Cates & Geoff Shaw)

L’évènement

Le Colorado, il y a quelques années. Le ciel est bleu, les oiseaux chantent et voilà que d’un coup, tous les superhéros de comics (tous éditeurs confondus) apparaissent dans le ciel lors d’une bagarre géante ! Ce super-combat crée bien évidemment des dégâts collatéraux sans comparaison avec ce que ce monde, qui n’a jamais vu de superhéros en dehors des magazines, a connu. Rapidement, la ville est enfermée dans une bulle hermétique qui empêche tous ces personnages de sortir et les autres d’y entrer. L’armée prend la main et la situation n’est pas claire. On ne sait pas ce qui se passe sous la bulle. Ce sont les premières pages de l’histoire. On effectue ensuite un bond dans le temps de quelques années afin de suivre le parcours d’Ellie, une jeune vendeuse de comic-shop sous protection. Car évidemment, vendre des comics, voire même en créer, c’est devenu dangereux. D’ailleurs, de nombreux auteurs ont disparu ou ont été sauvagement assassinés, comme Brian K. Vaughan ou Chip Zdarsky. Ellie effectue son travail avec la protection de la police, qui s’interpose entre elle et une meute de protestants belliqueux qui se regroupe chaque jour devant la vitrine de son magasin, la traitant de terroriste. Bref, un monde qui vit dans la peur. L’étrange arrivée d’une petite fille pas comme les autres va tout changer pour Ellie, le patron de son comic-shop, la jeune fille mais aussi l’un des manifestants. Cela va conduire à bien évidemment des rencontres entre ces personnages et les super-héros de leur enfance. Et pas n’importe lesquels !

Un comics qui, pour l’instant, assume

Le principe de départ est quand-même plutôt original, mais on pouvait se demander si Donny Cates, scénariste devenu un peu la coqueluche de Marvel depuis quelques temps, allait pousser le bouchon jusqu’au bout en proposant dans les pages de Crossover de véritables héros issus d’autres compagnies. Parce que la plupart du temps, pour des problèmes de droit, la plupart des récits indés utilisent des ersatz, des répliques des superhéros connus. Les exemples sont légion. Sauf que Donny Cates, en dehors de son travail chez Marvel, possède aussi de bonnes accointances avec de nombreux créateurs indépendants, qui lui ont cette fois-ci donné le droit d’utiliser, à titre gracieux, leurs personnages. Donc oui, vous retrouverez dans Crossover des créations (parfois majeures) des plus gros artistes indépendants de ces vingt dernières années, généralement issus d’Image Comics mais pas uniquement. Donner la liste de ces créateurs vous spoilerait peut-être un peu mais sachez qu’on remercie à la fin Marc Silvestri, Rob Liefeld, Jeff Lemire, Erik Larsen, Brian Michael Bendis, Kieron Gillen, Mark Waid, Mark Millar, John Romita jr, Kurt Busiek, Robert Kirkham, Mike Allred et bien d’autres. Il ne sera donc pas rare de découvrir tel ou tel personnage au détour d’une page de Crossover, même s’ils ne font que des caméos. Mais cela fait plaisir de voir un comics qui, pour le coup, va jusqu’au bout, même si, vous vous en doutez, vous ne verrez pas d’Iron Man ou de Batman dans le titre (quoique…).

crossover

(image : © Donny Cates & Geoff Shaw)

Et l’histoire dans tout ça ?

On pourrait penser que Crossover est juste un comics à gimmick qui permet d’attirer des lecteurs se délectant de caméos en dépit d’une histoire solide (un petit coucou en passant aux fans de Spider-Man: No Way Home), mais ce serait faux. Car Donny Cates maîtrise son histoire et arrive à tisser non seulement des intrigues pertinentes (sur les identités, sur les faux-semblants) mais aussi un univers qui semble, pour le moment cohérent. Avec de vrais cliffhangers en fin d’épisode qui vous laisseront souvent pantois ! En tout cas pour le moment Crossover est un livre qui tient en haleine de bout en bout. Et qui bien évidemment délivre un discours méta qu’on apprécie toujours. Pour conclure, on ne pourra aussi que mettre en avant les superbes dessins de Geoff Shaw, qui illumine chacune des pages qu’il dessine et qui n’hésite pas à employer des moyens originaux pour différencier les personnages du monde de Crossover et ceux issus des comics. Il réussit à composer des planches regorgeant de détails, de personnages sans atteindre à la fluidité de la lecture.

Crossover peut sans aucun doute prétendre au titre de la bonne surprise de l’année 2022. Un comics grandement conseillé.

Crossover (Crossover #1-6) est publié par Image Comics aux Etats-Unis. Il sera bientôt publié en France chez Urban Comics.

crossover

(image : © Donny Cates & Geoff Shaw)

 

Ce Calendrier de l'avent comics touche désormais à sa fin. Nous espérons qu'il vous aura permis de découvrir, ou de redécouvrir des récits parfois inconnus ou un peu moins sous le feu des projecteurs. La rédaction de Superpouvoir vous souhaite en attendant de bonnes fêtes de Noël et vous invite à la suivre pour de nouvelles lectures 2022 qui seront, sans aucun doute, aussi intéressantes que celles de 2021 !

debug: t=8 / nbp=9
Donny CatesImage ComicsUrban Comics

Ça pourrait vous intéresser

 sur Superpouvoir.com
Partager : Partager sur Facebook Partager sur Twitter