C’est officiel : une suite du film culte de Tim Burton Beetlejuice est en cours d’écriture. De réécriture, même. Vous n’étiez pas au courant ? On vous dit tout.

Les studios Warner ont en effet demandé à Mike Vukadinovich – scénariste de Rememory – de réécrire Beetlejuice 2. Oui, car ce n’est pas la première fois que Warner Bros tente de lancer une suite au film de Tim Burton.

Dans deux ans, cela fera tout juste trente ans – déjà ! – que Beetlejuice est sorti au cinéma. Second film de Tim Burton qui posait déjà toutes les bases de son univers si riche, sombre et particulier. Avec un Michael Keaton dans le rôle titre qui joue si bien le personnage, qu’il pourrait être difficilement remplaçable, à l’instar d’un Jim Carrey dans The Mask. Ainsi qu’une Winona Ryder encore mineure qui débute sa carrière et que l’on retrouvera de nouveau avec Burton plus tard, dans Edward aux Mains d’Argent.

Ce qui devait être à l’origine un film d’horreur fantastique classique comme on en faisait dans les années 80, se transforma quand le scénario tombe sur le bureau de Burton. Il transforme et réécrit à sa sauce, y pose sa patte, l’intègre dans son univers, et raconte vouloir faire une parodie de l’Exorciste.

Beetlejuice

Si le film est connu de toute une génération, beaucoup moins savent qu’une suite était à l’origine prévue. Beetlejuice Goes Hawaiian. On devait retrouver la famille du premier film à Hawaï, où le père avait pour projet de construire un complexe touristique sur un ancien cimetière, l’esprit d’un sorcier local venant créer le chaos et Lydia (Winona Rider) se résignant à appeler Beetlejuice pour les sortir du pétrin. Ambiance surf, sable chaud, sorcellerie et expressionnisme allemand : l’idée de contraste plait à Tim Burton. Mais le projet patine, Burton ne peut s’occuper de la réalisation, trop pris par Edward aux Mains d’Argent puis Batman Returns. La Warner proposera même à Kevin Smith, qui dans sa grande sagesse refusera, estimant que le premier film se suffit à lui-même et n’a absolument pas besoin d’une suite.

Depuis, tout ce petit monde a bien vieilli, et Winona n’est plus l’adolescente de 1988. Du coup, les studios se font une raison et laissent tomber le projet d’une suite.

Et puis, en 2011, les studios se rappellent du potentiel d’une suite et demandent à Seth Grahame-Smith d’écrire la nouvelle aventure du bio-exorciste, Beetlejuice. Grahame-Smith est l’auteur des romans Orgueil et Préjugés et Zombies et Abraham Lincoln, chasseur de vampires, réécritures de classiques dont il se chargera aussi des scénarios des adaptations au cinéma. Il est chargé d’écrire celui du prochain film de Burton de l’époque, Dark Shadows, et la Warner y voit l’occasion de les voir collaborer de nouveau.
Seth Grahame-Smith raconte être conscient de la tâche qui lui incombe et qu’il ne remettra le scénario de Beetlejuice 2 seulement quand il sera à la hauteur. Ce qu’il fera des mois plus tard. Les journalistes posent alors la question aux acteurs principaux sur les plateaux TV : Michael Keaton est partant si Burton réalise, Winona Rider dit même que le projet est officiellement lancé.

Beetlejuice

Mais Tim Burton mets les hola : “C’est une chose que je voudrais vraiment faire, mais dans les bonnes circonstances, car il s’agit d’un film qui doit être irréprochable. Il ne s’agit pas d’un film qui réclamerait désespérément une suite dans l’optique d’en faire une trilogie. Alors si les bonnes dispositions sont réunies nous le feront car j’aime bien le personnage et Michael Keaton l’interprète très bien. Mais rien n’est encore décidé”.

Il semble que le scénario de Grahame-Smith ne soit pas à la hauteur, en tout cas pour le réalisateur du film original. Et alors que tout aurait pu en rester là, et alors que Burton est bien occupé à réaliser l’adaptation live de Dumbo pour Disney, la Warner tente de nouveau de relancer le projet avec cette fois le prometteur Mike Vukadinovich à l’écriture.

Les mauvais esprits parleront de malédiction. Et après tout, cela rend le film encore plus unique. Mais si toutes les tentatives des studios de relancer le projet ont étaient des échecs, la troisième pourrait bel et bien être la bonne. Vous souvenez-vous de la manière d’invoquer Beetlejuice ? Il suffit seulement de répéter son nom. Trois fois.

Video Thumbnail

Source : MovieWeb