Méra (Amber Heard) dans Justice League

Aquaman est attendu dans les salles à la fin de l’année, et la campagne de promotion du film démarre tout juste. Alors que le célèbre magazine Entertainment Weekly a révélé les premières images, il a aussi interrogé son réalisateur, James Wan. Une des questions posée était inévitable : comment a-t-il choisi de traiter les dialogues sous l’eau ?

Un film Aquaman, sur le papier, c’est bien joli, mais en pratique, c’est plutôt compliqué à réaliser. S’il y a bien eu quelques films contenant des scènes aquatiques, jamais il n’y a eu de film dans l’histoire dont l’intrigue principale se déroulait sous l’eau. D’autant que ça induit un grand nombre de contraintes, dont une bien évidente : les dialogues. Comment peuvent communiquer les personnages dans l’océan ? Dans Justice League, Zack Snyder avait résolu le problème en utilisant le personnage Méra. Celle-ci ayant le pouvoir de contrôler l’eau, elle crée littéralement un bulle d’air dans laquelle Aquaman et elle peuvent discuter. Mais quand on doit mettre en scène la cité entière d’Atlantis, c’est plus compliqué encore.

Pourtant, James Wan a bien compris qu’il n’existait pas quinze mille solutions, et il bien dû trancher. Ainsi, à cette question d’Entertainment Weekly, il a répondu tout simplement : « Les gens y pensent trop. Ils vont juste parler ! » Et voilà, tout simplement. Pas de bulle, de système particulier, les personnages parleront comme nous autres à la surface. Et il a bien raison, pourquoi se compliquer la tâche ? N’est-ce pas, Zack ?

Aquaman, réalisé par James Wan, avec Jason Momoa, est prévu dans les salles obscures le 19 décembres 2018.

À lire aussi

.