Stephen King : 5 livres à lire pour Halloween

Ils sont nombreux les noms d’auteurs et cinéastes qui refont surface de leurs tombes lors de la période d’Halloween. Parmi eux, l’inévitable Tim Burton, le pape John Carpenter et bien sûr, l’écrivain Stephen King dont l’œuvre continue encore et toujours d’illustrer la peur, la frayeur, l’horreur et tout ce qui nous fait agréablement frissonner. 

Alors que la grand messe des morts 2018 s’apprête à déferler sur les soirées, rappelons que la lecture est l’une des meilleures occupations pour combler la saison automnale, en particulier celles de livres envoûtants et terrifiants à la fois. L’apanage de l’oeuvre entière de Stephen King, le Maître du Maine en personne. Pour célébrer comme il se doit les festivités et pour combler les lectrices et lecteurs qui souhaiteraient se faire peur lors de la nuit d’Halloween (et après), voici cinq livres de Stephen King que nous vous conseillons parmi la (très) vaste bibliographie du Roi.

5.  SALEM (Salem’s Lot, 1975)

Qui dit Halloween dit vampires. L’une des créatures les plus emblématiques du bestiaire de l’épouvante a été passée à la moulinette de Stephen King dès son second roman. Mêlant à la fois les codes classiques du suceur de sang avec un récit plus moderne aux nombreux personnages, Salem traite le mythe avec respect, tout en lui donnant des aspects de contagion lente et à large échelle qui préfigure son roman fleuve Le Fléau. Fascinant de bout en bout, Salem reste un livre sous-estimé dans la carrière de l’auteur qui mérite amplement d’être redécouvert et savouré avec une bonne pinte de sang.

Salem (Stephen King)

4. L’Année du Loup-Garou (Cycle of the Werewolf, 1983)

Autre petit classique sous-estimé, L’Année du Loup-Garou est un roman court (chose rare chez l’auteur) qui conte les mésaventures de Marty, un jeune handicapé moteur dans une bourgade en proie aux attaques répétées de ce qui semble être un lycanthrope très violent. Tandis que la petite communauté de Talker Mills est en émoi, Marty va mettre tout en œuvre pour démasquer l’identité du monstre.

En plus d’une prose très courte déclinée sous forme de calendrier, ce récit mineur de King a aussi pour lui d’avoir été illustré par le regretté Bernie Wrightson, dessinateur culte de comics qui nous a quittés cette année et dont l’oeuvre restera à jamais rattachée aux mondes horrifiques. Une lecture agréable et l’une des collaborations les plus jouissives que compte King à son actif.

L'Année du Loup-Garou (Stephen King) - Illustration de Bernie Wrightson

3. Danse Macabre (Night Shift, 1978)

Halloween est une nuit courte qui se décline à volonté selon qui aime célébrer la fête plusieurs fois. Vous n’avez pas ou peu de temps à consacrer à la lecture de romans ? Qu’à cela ne tienne, Stephen King maîtrise aussi à merveille l’art de la nouvelle et son premier recueil, le bien nommé Danse Macabre, reste le pinacle de son œuvre en terme d’histoires courtes – dont certaines ont fait l’objet d’adaptations au cinéma ou en série. Un bestiaire fabuleux s’offre à vous : rats mutants, enfants démoniaques dans un champ de maïs, véhicules et machines vivantes, tueurs à gages et préquels au Fléau et à Salem font partie des vingt nouvelles et cauchemars que comportent Danse Macabre et nous donnons notre main à couper qu’il y en aura forcément une poignée qui vous marquera à tout jamais.

Danse Macabre (Stephen King)

2. Ça (It, 1986)

Aucun top de l’œuvre de King ne saurait être complet sans citer Grippe-Sou, le clown démoniaque. Ce macabre saltimbanque hante la petite ville de Derry depuis des générations en prenant l’apparence de ce qui terrorise le plus ses victimes. Un groupe de sept enfants, le club des Losers, va se liguer contre la créature, vaincre leurs peurs profondes et découvrir la véritable nature de la chose qui hante les égouts de la ville.

Récit culte, Ça n’en est pas moins un livre complexe et difficile à aborder. Doté de plus de mille pages, cet ouvrage phare du maître reste infiniment plus malsain et terrifiant que les adaptations qui en ont été proposés. Tenez-vous le pour dit : le livre n’est pas pour les petites natures, mais si vous vous y plongez, vous en ressortirez passablement marqués, grandis, fiers, envoûtés, émus et forts. Le livre est bien plus qu’une bête histoire de clown qui fait peur, c’est une ode à l’enfance, à l’innocence, à la camaraderie, à la victoire et à tout ce qui fait de nous des adultes meilleurs. Un roman inspirant et inspiré.

Ça (Stephen King)

1. Shining (1977)

C’est l’histoire de fantôme par excellence. L’une des hantises les plus célèbres du XXe siècle. S’il reste admis que la version cinématographique reste aussi célèbre qu’efficace, elle n’a que peu de liens avec Stephen King qui l’a toujours réfuté. Shining nous mène sur les traces d’un écrivain alcoolique en quête de rédemption : Jack Torrance. Ce dernier part s’isoler avec femme et enfant dans un grand hôtel perdu dans les montagnes en tant que gardien pour la période de la morte-saison. Mais l’hôtel semble avoir une influence néfaste sur le petit trio, en particulier sur Danny, le fils du couple, un enfant qui possède secrètement le don du « Shining » qui lui permet de voir des gens morts et de communiquer par la pensée.

Shining est une plongée dans l’épouvante et dans les méandres de la folie. Parabole de l’alcoolisme et des déviances qu’il entraîne, le roman a été le game-changer de la carrière de King qui commençait à s’imposer comme plus qu’un écrivain d’horreur mais comme un auteur à part entière apte à livrer ses démons propres à la catharsis de l’écriture. Il est la lecture indispensable qu’il vous faut pour vous terrifier, pour vous fasciner et pour vous faire voir les fantômes comme autre chose qu’un simple artifice. C’est un roman à la maîtrise absolue et, comme IT, il est essentiel d’aller plus loin que les adaptations et de revenir à l’essence même de ce qui fait la peur : un récit et une plume qui se savourent et s’explorent à la faveur d’une bougie.

Shining (Stephen King)

Qu’avez-vous pensez de ce Top ? Quels livres y auriez-vous fait figurer pour les fêtes d’Halloween ?

Pour découvrir le monde du maître Stephen King, rendez-vous sur le site de notre partenaire : Club Stephen King.fr
Et pour rester dans l’ambiance et approfondir l’analyse des films du genre, nous vous conseillons d’aller vous rendre du côté de la Grande Hanterie.

Doux cauchemars à vous !