Star Wars : Les Derniers Jedi, la critique (sans spoilers)
Ready Player One, la bande-annonce du prochain Spielberg
Jurassic World: Fallen Kingdom, le trailer
Marvel’s The Punisher, la critique
Avengers: Infinity War, la première bande-annonce
News from the Crypt #11

En octobre, on ne saurait jeter l’opprobre à un brin d’épouvante.

Dans cette onzième chronique, nous parlons casting avec le prochain Halloween, Good Omens d’après Neil Gaiman, l’adaptation de Locke & Key, mais nous frissonnons aussi (d’impatience ?) avec les bandes-annonces d’X-Files et Castle Rock. Puis on baby-site avec Netflix et on repousse les fiançailles chez Universal.

La Fiancée de Frankenstein repoussé

Le bon monstre de Frankenstein semble contraint de repousser ses noces.

En effet, on a appris via Collider que le remake que devait proposer Bill Condon (La Belle et La Bête) du classique de James Whale a été tout simplement effacé des plannings de sorties prévues par Universal. Initialement booké pour 2019, The Bride of Frankenstein serait, selon son réalisateur et les exécutifs, en cours de réécriture afin d’assurer le meilleur film possible sans se poser de contraintes de temps. Quelques jours avant cette nouvelle, Condon (qui avait déjà réalisé Gods And Monsters , un superbe biopic consacré aux derniers jours de James Whale) assurait à Collider que le tournage allait débuter au mois de février et que l’équipe à l’œuvre sur les décors de La Belle et La Bête serait de retour pour amener la fiancée jusqu’à l’autel. De même, il assurait également que son film ne serait lié à rien d’autre. Une référence très claire au fait que ce remake de la Fiancée devait s’inscrire dans le controversé Dark Universe, univers filmique rassemblant les monstres classiques du cinéma et lancé cet été avec La Momie (Alex Kurtzman). Le film d’aventure avec Tom Cruise en vedette n’a su convaincre ni les critiques, ni le public et ce semi-échec pourrait bien être la raison pour laquelle Universal se montre soudain si frileux à l’idée de déterrer trop prématurément la fiancée.

Rappelons que le film devait mettre en vedette Javier Bardem dans le rôle du monstre de Frankenstein et que des rumeurs persistantes voulaient qu’Angelina Jolie incarne sa fameuse fiancée. Interrogé à ce sujet, Condon a montré un vif intérêt à ce que Gal Gadot (Wonder Woman) prête ses traits à la sépulcrale vamp initialement incarnée par Elsa Lanchester.

L’avenir nous dira s’il y a encore de la place parmi nous pour des dieux et des monstres. Mais pour l’heure, it’s not alive.

Locke & Key : pas trop vieux pour ces conneries

Prévue chez Hulu, l’adaptation de la bande-dessinée fantastique de Joe Hill ajoute un nouveau nom à son casting. Après Frances O’Connor, c’est le géant Danny Glover (L’Arme Fatale) qui s’ajoute à la distribution. Il y incarnera Joe Ridgeway, un professeur d’anglais du lycée Matheson (du nom de l’écrivain fantastique du même nom.) Glover n’est pas étranger au genre, car on l’a déjà vu affronter de l’alien dans Predator 2 ou encore enquêter sur le tueur de la saga Saw.

Rappelons que la série conte l’histoire de la famille Locke qui vient emménager dans une grande bâtisse du nom de Lovecraft. Les clés de la maison semblent octroyer aux enfants de la famille des capacités spéciales, mais une entité rôde autour d’eux, détentrice de nombreux secrets.

La série est chapeautée par Andy Muschietti qui connaît actuellement la gloire grâce au film Ça basé sur Stephen King. Locke & Key est l’œuvre de Joe Hill, lui-même fils de l’écrivain sus mentionné. Le monde est petit.

Mad Men for Good Omens

Casting toujours : on a appris que l’excellent acteur Jon Hamm (Mad Men, Baby Driver) vient s’ajouter à l’adaptation de Good Omens, rejoignant ainsi Michael Sheen et David Tennant. Il y incarnera ni plus ni moins que l’archange Gabriel, un personnage mythique à sa haute démesure. La star de la série Mad Men jouera donc un rôle prédominant dans cette intrigue imaginée par les écrivains Neil Gaiman (American Gods) et Terry Pratchett (Discworld) qui met un ange et un démon face à l’arrivée de l’Apocalypse. Tout se passerait pour le mieux si les deux amis ne s’étaient pas depuis le temps intimement attachés à notre monde.

La série sera diffusée sur la BBC.

Halloween : la fille de Laurie Strode

Et si le reboot d’Halloween devenait la nouvelle source de news horrifiques de l’année après Ça ? C’est fort possible tant le tournage de ce projet de saison nous en apprend plus chaque semaine. Prévu pour octobre 2018, ce nouveau chapitre de la saga sera réalisé par David Gordon Green. Jamie Lee Curtis marquera son grand retour dans le rôle de Laurie Strode, l’antagoniste principale du tueur Michael Myers. Nous avons appris la semaine dernière que l’actrice Judy Greer (vue dans Ant-Man et La Planète des Singes : Suprématie) serait en pourparlers pour incarner sa fille, Karen Strode. Tout reste à faire, mais le scénariste et co-réalisateur Danny McBride a bel et bien confirmé que ce nouvel Halloween ignorerait tout simplement les chapitres 4 à 8 de la saga (Halloween III étant complètement à part.) Ainsi, le fils de Laurie Strode, incarné par Josh Hartnett dans Halloween H-20 n’existera tout simplement pas.

John Carpenter, qui avait réalisé le film initial (et plus discrètement terminer le second) est de retour à la production. D’après le producteur Jason Blum, son rôle est bien plus que celui d’un exécutif et il participerait à tous les niveaux d’élaboration du projet. On attend encore confirmation quant à son rôle de compositeur attitré mais, tout récemment, le maître de l’horreur a précisé que le second film pourrait tout simplement être zappé lui aussi de la timeline, parlant même de « réalité alternative ».

The Babysitter : film d’horreur pour McG

Cette année, la saison d’Halloween comportera un vendredi 13 (couché, Jason !) L’occasion pour Netflix de lâcher le nouveau film de McG (Terminator Renaissance, 3 Days To Kill) qui s’avère – Ô surprise – être une comédie horrifique. The Babysitter met en scène la belle Bella Thorne (Amityville : The Awakeningvoir NFTC #9), gardienne d’un soir pour un jeune gamin qui va vite découvrir que cette nubile beauté prépare un vrai jeu de massacre sous son toit.

Au vu de la bande-annonce, nous allons avoir droit à un teen-movie gore et second degré, très influencé par les slashers des 80’s. Nous ne manquerons pas de faire notre rapport sur cet ovni lors d’une prochaine chronique. D’ici là, faites garder vos gosses par des parents proches, c’est plus sûr.

Video Thumbnail

The X-Files : Trailer de la saison 11 & Départ de Gillian Anderson ?

C’est à l’occasion de la Comic Con de New-York que la bande-annonce officielle de la saison onze de X-Files a été révélée. La curiosité est de mise, surtout après une saison 10 trop courte et en demie teinte. La série culte de Chris Carter verra donc le retour des agents Mulder (David Duchovny) et Scully (Gillian Anderson) au cœur d’un complot visant la destruction complète de l’humanité. Toute la mythologie propre à cette fabuleuse histoire va probablement prendre fin dans ses dix épisodes dont la diffusion est prévue pour début 2018.

Tenons nous là une conclusion ? C’est possible. Lors d’un entretien pour le Huffington Post, l’actrice Gillian Anderson a annoncé qu’elle en avait désormais terminé avec Dana Scully et qu’elle ne signerait pas pour une nouvelle saison. Nous annonce-t-elle le décès du personnage ? Il y a des raisons de le penser : l’une des images de promotion de cette saison dévoile l’agent Scully sur un lit d’hôpital en bien mauvais état , avec un Mulder éploré à son chevet.

C’est dire si nous attendons fiévreusement cette nouvelle saison, d’autant qu’en termes de fièvre, le dernier épisode diffusé laissait l’humanité en proie à une grippe alien possiblement fatale et dont l’agent Mulder était atteint à un stade très avancé tandis qu’un ovni se plaçait au dessus d’une Scully médusée.

Video Thumbnail

Bienvenue à Castle Rock, l’antre de Stephen King

« You have no idea what’s happeining here, do you ? »

King, encore et toujours, mais cette fois pas comme d’habitude.

L’an dernier, J.J Abrams avait fait savoir qu’il préparait une série basée sur l’univers du romancier du Maine. Sans se focaliser sur un roman en particulier, la série porte le nom de Castle Rock, une petite bourgade bien connue des fans de l’écrivain pour être le théâtre de plusieurs de ses romans et nouvelles. La première bande-annonce vient d’être lâchée sur le Net et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle est des plus cryptique.

La série sera diffusée sur Hulu (qui avait déjà passé 22/11/63 également basé sur du King). Si aucun réel élément d’intrigue ne transparaît encore dans cette vidéo inquiétante, on retrouve déjà quelques éléments relatifs à plusieurs romans, comme le nom de Shawshank, pénitencier où se déroule l’action des Évades, un chien assez massif (Cujo ?) et des affiches d’enfants disparus (ce qui nous fait immanquablement pensé à Ça). D’ailleurs, au rayon des interprètes, on retrouvera Bill Skarsgard (le fameux clown Grippe-Sou dans le film d’Andy Muschietti) ici dans le rôle manifeste d’un prisonnier mais aussi Sissy Spacek, célèbre pour son rôle de Carrie White dans le film de Brian de Palma – les acteurs de la première adaptation et de la plus récente d’un roman de King sont donc rassemblés par une très étrange coïncidence dans un seul projet autour du même thème. Avec eux, on retrouvera Terry O’Quinn (inoubliable John Locke dans Lost) qui incarnait déjà le shériff dans Peur Bleue (1985), autre adaptation de Stephen King, mais aussi Scott Glenn (Daredevil).

Une distribution et un mystère bien à même de titiller notre plus vif intérêt.

Video Thumbnail