Justice League, la critique
La BO de Justice League par Danny Elfman, la critique
Hellshock (Jae Lee, Alayone Comics), la preview
Thor: Ragnarok, la critique
Black Panther : la nouvelle bande-annonce
Hellshock par Jae Lee

Alors qu’ont été dévoilées les premières pages d’Hellshock de Jae Lee, nous avons profité de la sortie cette semaine en VF pour poser de nouveau quelques questions à Thomas Rivière, éditeur du projet chez Alayone Comics.

Salut Thomas, tu reviens à l’édition avec Hellshock qui sort cette semaine, c’est le premier album publié par Alayone Comics. L’édition c’est quelque chose qui te tient à cœur ?

Depuis 2009, je n’ai cessé de publier des comics, en propre chez Merluche Comics (Wolf-Man), puis chez Glénat Comics (Fairy Quest, Lady Mechanika) et maintenant chez Graph Zeppelin (Red Sonja, Legenderry, La Petite Sirène et bientôt Danger Girl). Ça ne m’a jamais vraiment quitté. Je suis à l’origine de plus de 40 comics publiés en France, c’est l’aboutissement de 30 ans de passion pour les comics, et c’est pour moi l’évolution naturelle d’un lecteur compulsif qui a toujours été fasciné par ces univers.

Hellshock par Jae Lee

Voir aussi : Thomas Rivière, créateur de Comics Place et Original Comics

 

Pourquoi éditer des comics alors qu’il y a tellement d’acteurs sur le marché ?

C’est un rêve de gosse que de travailler et éditer des auteurs que j’aime. Comme beaucoup, je lis des comics depuis longtemps, et je suis un fan avant tout. Alors pouvoir bosser avec des types comme J. Scott Campbell, Humberto Ramos, Joe Benitez ou Jae Lee, c’est un peu surréaliste, et c’est surtout un plaisir total.

J’édite des choses que les grands éditeurs ne veulent pas sortir, ne voient pas passer, ou ont oublié. Des comics qui passent sous le radar, mais que je lis et que j’aime. Je parle souvent de passion, et publier Hellshock, c’est faire découvrir quelque chose de différent, qui sort des sentiers battus.

Nous ne sommes pas là pour inonder le marché, nous sommes là pour proposer une sélection courte de titres de qualité.

Parle-nous de Hellshock qui sort cette semaine !

On parlait de coup de cœur, et pour le coup, cette série me hante depuis plus de 20 ans. Je l’adore depuis que je l’ai découverte, et je trouvais étrange que personne n’ait sorti cette BD avant car non seulement c’est un chef d’œuvre, mais en plus, Jae Lee est un grand nom des comics, et ses pages sont sublimes. Elles peuvent plaire aussi bien à des lecteurs de comics pur souche, mais aussi à des amateurs de belles BD Franco-Belges.

Hellshock est une série publiée initialement chez Image Comics, puis terminée chez IDW. C’est un travail très personnel de Jae Lee, le dessinateur de Before Watchen, Batman/Superman et Inhumans. Aux USA, il y a eu deux mini-séries, mais la première, qui n’était pas aboutie, n’est plus disponible nulle part, comme si les auteurs voulaient l’oublier. C’était une sorte de brouillon, mis au propre dans la série publiée aujourd’hui, et qui fait office de vision définitive de cette histoire.

Hellshock nous plonge dans un hôpital psychiatrique où un curieux patient vient d’être admis. Une jeune femme, médecin, s’intéresse à ce malade pas comme les autres qui prétend être un ange déchu. Mais qui est-il vraiment ? Un fou ? Un élu ? Hellshock est une plongée dans la folie, c’est aussi une formidable histoire d’amour, un Roméo et Juliette dans un Asile, une version sombre et réaliste de la relation entre le Joker et Harley Quinn, dans une ambiance qui rappelle The Crow et l’imagerie gothique qui va avec.

Hellshock par Jae Lee

Qui sont les auteurs ?

Jae Lee est une star qu’on ne présente plus, il a explosé chez Marvel avec Namor puis X-Factor dans les années 90 avant de travailler sur Youngblood: Strikefile. C’est la série Inhumans de Paul Jenkins qui l’a propulsé au rang de star. Depuis, il travaille sur des projets majeurs, comme la Tour Sombre de Stephen King, mais aussi chez Marvel ou DC sur les grosses licences (Fantastic Four, Batman…).

José Villarrubia est un coloriste de génie qui travaille souvent avec Jae Lee. Ses couleurs subliment le travaille de Jae Lee, ils sont très complémentaires.

Pourquoi lire Hellshock ?

Car c’est un titre majeur et indépendant qui va vous séduire et vous bouleverser. Parce que c’est beau, que chaque page est un tableau, et que tous les ingrédients qui font un bon comic sont réunis. Hellshock va vous toucher, vous séduire, et vous fasciner.

Ou peut-on trouver Hellshock ?

Pour le moment, exclusivement sur Original Comics ! Nous diffusons et distribuons nous-même le titre, donc pour les libraires qui veulent le proposer à Noël, nous mettons le titre à disposition, il suffit de nous contacter.

Quel va être le rythme des parutions Alayone Comics ?

On souhaite sortir un bel album par an, et continuer avec nos floppies de 22 pages comme The Secret Life of Crows et Ancient Dreams. On réfléchit à quel titre sortir en 2018, on veut un beau comics, avec un grand nom, et surtout un coup de cœur.

Hellshock est disponible sur le site d’Original Comics.

Hellshock par Jae Lee