Star Wars : Les Derniers Jedi, la critique (sans spoilers)
Ready Player One, la bande-annonce du prochain Spielberg
Jurassic World: Fallen Kingdom, le trailer
Marvel’s The Punisher, la critique
Avengers: Infinity War, la première bande-annonce

Suite de notre série d’articles par Mallrat sur le run d’Ed Brubaker sur Captain America. Après avoir parlé de l’ambiance, de Red Skull et des Cubes Cosmiques, des retours de Bucky, nous parlerons aujourd’hui des Captain America officiels qui se sont succédés à travers l’histoire. Car oui, des Captain America, il y en a plus que vous ne le pensiez.

Durant le run de Brubaker, Bucky est devenu Captain America suite à la mort supposée de Steve Rogers après Civil War. Il utilisa aussi William Burnside (qu’il nomma) et fera pas mal d’allusions à d’autres porteurs du nom comme le Patriot et le Spirit of 76. Voyons de plus prés les personnages qui reprirent le rôle de Captain America quand Steve Rogers ne l’utilisait pas.

1 – Steven Rogers, l’ancêtre de Rogers en 1781-1782, portera un costume qui inspirera notre Captain  en combattant les Royalistes américains dont les descendants fonderont L’Elite qu’on retrouvera entre autre dans Thunderbolts.

Captain America

2 – Isaiah Bradley est le seul survivant des cobayes sur lesquels furent testés la formule du Super Soldat. Il eut une seule mission en 1942.

Captain America

3-Steve Rogers de 1941 à 1945 puis dans l’ère moderne.

Steve Rogers aka Captain America

4-William Nasland AKA le Spirit Of 76 : Il assumera le rôle avec Fred Davis en tant que Bucky à la demande de Roosevelt après la disparition de l’original de 1945 à 1946.

Captain America dans What if v1 04-12

5-Jeff Mace AKA The Patriot : Il reprendra le rôle en découvrant Nasland mort durant la tentative d’assassinat de Kennedy en 46 par Adam II. Il aura comme partenaire Fred Davis et Golden Girl quand ce dernier se blessera (Elle a vraiment existé dans les 40’s et était la partenaire de Cap. Timely tentait de conquérir le public féminin : Namora était la sidekick de Namor et Sun Girl celle de Torch). Il arrêta en 1950.

Captain America dans What if v1 04-33

6-William Burnside AKA le Grand Directeur: Il était un fan de Captain America. Il retrouva la formule du super-soldat en Allemagne. Il demanda à devenir le nouveau Captain America mais le gouvernement refusa. Quand le Red Skull communiste apparu, il s’injecta la formule ainsi qu’à Jack Monroe, un jeune élève du lycée où il enseignait. Ils devinrent les nouveaux Captain America et Bucky. Cependant, sans un traitement aux “Vita Rays”, ils devinrent fous et virent des ennemis partout: communistes, noirs… Le gouvernement dut les placer en hibernation. Il revint à la vie durant le run d’Englehart et fut battu par Steve et le Falcon. Puis Faustus le manipulera et en fera le Grand Directeur, leader fantoche de la Force Nationale. Les adeptes manipulés par Faustus s’immolaient plutôt qu’être capturé. On le cru mort (comme Sharon Carter).
Brubaker le ramena et l’opposa à Bucky. Puis lors du dernier numéro qu’il fera sur le Captain, Steve lui donnera une voie de sortie vers un nouveau départ.

Captain America #155

7-Sam Wilson AKA Falcon: Il a d’abord pris cette identité durant une aventure racontée dans une retcon. Il reprendra le costume au moment où Steve Rogers perd le sérum du super-soldat dans la saga de Rick Remender.

Captain America - Sentinel of Liberty 09 of 12 (05)

8-Bob Russo et Scar Tupin: Ils voulurent chacun devenir Captain America lors de la première fois où Rogers abandonna le rôle. Le premier était un joueur de baseball, l’autre un motard. Ils partirent chacun à l’hôpital à leur première intervention.

9-Roscoe: il remplaça Roger quand ce dernier devint Nomad. Il fut tué par le Red Skull.

10-John Walker AKA US Agent: Le gouvernement américain voulut que Rogers travaille pour lui. Ils lui rappelèrent que le costume et le nom leur appartenaient. Steve refusa pour garder son indépendance. A ce moment là, le Super-Patriot sauva le Pentagone d’une attaque terroriste. Il devint le nouveau Captain America avec son ami d’enfance, Lemmar comme Bucky. Ce nom ayant une connotation raciste, il devint vite Battlestar. Ces événements étaient orchestrés par le Red Skull qui mit à mal Walker. Ce dernier perdit pied après l’assassinat de ces parents par les Watchdogs. Il commit des meurtres et des attaques particulièrement violentes ce qui devait servir à ternir l’image de Captain America. Il finit par rendre l’identité à Rogers puis passa pour mort afin que le gouvernement lui reconstruise une identité (en falsifiant sa mémoire) en tant que US Agent. Il repris brièvement le nom de Captain America au sein des New Invaders. Il a aussi travaillé avec Luke Cage pour piloter une version des Thunderbolts.  Il est depuis réapparu dans la série de Sam Wilson : Captain America dans son rôle conservateur d’US Agent.

Captain America

11-Clint Barton AKA Hawkeye : Il a pris furtivement cette identité durant un one shot Fallen Son à la demande d’Iron Man à la suite de Civil War.

12-Bucky Barnes : Aprés Civil War, jusqu’à sa mort factice, il aura le rôle de Captain America durant la prestation d’Ed Brubaker. Depuis Original Sin, il remplace Nick Fury en tant que Man on The Wall, luttant contre les menaces interdimensionnelles et extraterrestres. Il dirige une nouvelle version des Thunderbolts depuis peu.

On ne comptera pas le Tumbler ou le Caméléon qui prirent son apparence (ou le Red Skull), ni les autres super-soldats de type Protocyde, Nuke, GIMax ou les autres personnages ayant bénéficié du sérum de super-soldat comme Diamondback ou Man-Brute.

 

On voit là encore qu’Ed Brubaker joue avec des codes de la série mais aussi avec sa mythologie.
Mon seul point négatif est que je considère que Bucky est un remplaçant dans un esprit plus proche de l’esprit DC. Le sidekick remplace son mentor. Bucky est un guerrier, présenté comme peu enclin à suivre les ordres. Il a aussi peu d’idéal. Pour moi, les meilleurs Captain ont un idéal, une vision politique ou sociale mais surtout Falcon a été son partenaire plus longtemps et ne manque pas d’idéaux. Rick Remender aura, pour moi, été plus logique. Brubaker, lui, était attaché au personnage de Bucky et a donc privilégié ce changement pour développer et faire grandir ce dernier.

 

(1) Sans costume: Captain America 200, traduit dans Captain America 19 : L’Aube du dernier jour chez Aredit et “Je suis Captain America” chez Panini. Avec Sentinel of Liberty 6-7, Traduit dans Comic Box #81.
(2) Truth 1-7, Inédit en VF
(3) Captain America Comics #1, traduit dans Marvel : Les Origines #2 et Marvel Icons #30 (variant)
4-5 : What If 4, traduit dans Et Si … Les vengeurs n’avaient jamais existés? chez Aredit/Artima.
(6): Captain America 153, traduit dans Captain America 11 « panique à Central Park » chez Aredit puis l’Intégrale 1972 chez Panini.
(7) Sentinel Of Liberty #8-9, Inédit en VF. Captain America, Vol. 7 #25 traduit dans Avengers Universe #23 et Captain America (Panini/Marvel Now) T5 chez Panini.
(8) Tales Of Suspense 96, traduit dans Eclipso 56 chez Aredit et dans Captain America : l’Intégrale 1967-1968 chez Panini..
(9) Captain America 181, traduit dans Hulk (Flash Poche) chez Aredit.
(10) Captain America 334, Inédit en Vf
(11) Fallen son 3, traduit dans Civil War Extra 4 et Civil War Deluxe 3.
(12) Captain America V5 34, traduit dans Marvel Icons 44 puis Captain America “le rêve est mort” chez Panini

  • Bonjour,
    merci pour cet article, j’avais le nombre de personne avait repris le nom de Captain America. Juste au lieu de Aka (mot anglais), mettre alias, c’est aka en français, merci

    • Mallrat

      J y penserai la prochaine fois. Merci pour les retours;)